EXTRA-ORDINAIRES DE LA MUSIQUE DE CHAMBRE DU ROI

OU L’ANGUILLE DU THÉÂTRE D’EAU

 

Les Voix Humaines

Susie Napper & Margaret Little, basse de viole

Samedi 15 septembre à 16h

Concert sans entracte

 

Salle Erard, 13 rue du Mail  

Paris 2ème - Métro Bourse ou Sentier 

Prix des places : 30 € / Tarif jeune : 15 € 

Contrairement à l’opulence de l’opéra-ballet ou des Vingt-quatre violons à Versailles, la musique de chambre a joué un rôle prééminent dans la vie de la cour. En vieillissant, Louis XIV s’intéressait davantage à sa musique privée qu’aux grands spectacles que lui et Lully avaient conçus les années précédentes. L’extraordinaire héritage de la musique de chambre du XVIIème siècle nous fait découvrir un langage musical profondément émouvant. Il évoque un monde intime qui privilégie une liberté d’expression sans précédent et illumine le visage privé plutôt que public du Grand Siècle.

Couperin - et sa compagnie du cercle restreint de Versailles - étaient tous les ordinaires de la chambre du roi, crème de la crème des musiciens de la cour. Tous compositeurs-interprètes, ils écrivaient de la musique qu’ils jouaient eux-mêmes pour le plaisir du roi. Dans ce programme, les œuvres de Couperin côtoient celles de Marais et de Rameau, dans des ensembles de pièces de caractère liées par tonalité, titre, caractère ou un trait d’histoire. Un programme empli de fantaisie, d’amusement et de sentiment, que Louis XIV aurait certainement beaucoup apprécié !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now